Un privilège

Tout d’abord, nous nous considérons très privilégiés d’avoir pu vivre cette expérience. 342 candidatures ont été soumises pour la troisième saison de Dans l’œil du dragon. 76 projets ont été sélectionnés pour le tournage . De ce nombre, 56 sont diffusés. Sur les quelques projets qui réussissent à susciter l’intérêt des dragons et à obtenir une ou des offres, très peu passent le stade de vérification diligente comme le démontrent les statistiques des saisons précédentes . Soulignons que l’émission profite d’une notoriété considérable au Québec, avec une audience au-delà de 1 million de téléspectateurs en moyenne3.

L’expérience

Pour 5-6 minutes d’antenne, près d’une heure de tournage a eu lieu. Ce fut une heure très intense, dont vous pourrez être témoin d’un très court extrait. Nous avons énormément appris de cette expérience. Voici quelques leçons apprises, tirées autant de notre expérience en tant que candidats qu’en tant que téléspectateurs de l’émission :

1- Se préparer

Il faut connaître son entreprise (ça en général ça va bien), son marché, ses compétiteurs, ses avantages concurrentiels et surtout, savoir démontrer le potentiel de son projet. N’oubliez pas que vous êtes face à des investisseurs avant tout!

2- Gérer son stress

Être sur un plateau de télévision est une expérience hors de l’ordinaire qui peut s’avérer stressante. L’inconvénient de ce stress est qu’il peut vous déstabiliser, même si vous êtes suffisamment préparés. Nous sommes souvent témoins de scènes où des entrepreneurs ne semblent pas maîtriser leurs chiffres ou leur marché; c’est peut-être dû à un manque de préparation, mais il est aussi fort probable que la pression y soit pour quelque chose.

3- Respecter ses limites

Participer à cette émission est un privilège, mais il faut tout de même se respecter en tant qu’entrepreneur. Les dragons détiennent une solide expérience, d’ailleurs beaucoup d’entrepreneurs sont attirés vers l’émission davantage pour les personnes que l’appât du financement ou la vitrine télé (nous en faisons partie). Cependant les entrepreneurs doivent reconnaître et respecter les limites qu’ils ne veulent pas dépasser, par exemple, fixer un maximum des parts qu’ils sont prêts à céder. Il faut réfléchir à tous les scénarios possibles avant le tournage afin de savoir jusqu’où on est prêts à aller.

Le Dénouement? À Suivre…

Mais au final, avons-nous réussi à séduire un des dragons? À suivre lundi prochain 20h à Radio-Canada (en rediffusion le dimanche 6 juillet à 17h et disponible sur le site dragon.radio-canada.ca).

MAJ : Vous pouvez visionner le passage de beeye à Dans l'oeil du dragon ici. http://dragon.radio-canada.ca/les-candidats/40064-Beeye