Comment calculer la valeur acquise d'un projet ?

Comment calculer la valeur acquise d'un projet ?

Paul Guitou--Berlion - 14 sept. 2018 13:50:37

Gestion de projet

Pour continuer sur la boite outil du parfait gestionnaire de projet, nous allons revenir aujourd'hui sur le calcul de la valeur acquise d'un projet. Qu'est-ce que c'est ? À quoi ce calcul sert-il ? Comment appliquer cette méthodologie dans Excel ?

Qu'est-ce que la valeur acquise ?

La valeur acquise d'un projet c'est le rapport entre le budget et le pourcentage de complétion d'un projet. Par exemple, si vos équipes ont réalisé 50% des tâches d'un projet évalué à $10 000, la valeur acquise du projet s’élèvera à $5 000 soit 50% du budget prévu sur ce projet. Elle correspond au coût budgétisé du travail effectué ou CBTE.

Concernant la valeur planifiée, admettons que le budget total est de $1 000, sur un projet qui doit durer 5 jours. Arrivé au 4ème jour de votre mandat, votre valeur planifiée sera égale à $800. Ce montant correspond à votre budget global divisé par le nombre de jours nécessaires, et multipliés par l'état d'avancement de votre projet qui correspond ici à 80% (4 jours passés sur 5). 

Si l'on se penche sur les coûts réels, on peut le résumer comme étant l’agrégation de l'ensemble des dépenses enregistrées pour arriver à un instant T du projet.

En reprenant notre exemple du dessus, nous avons un budget de $1 000 pour réaliser un projet en 5 jours. Arrivé au jour 4, nous avons $750 de dépenses réelles rentrées sur ce mandat. Le coût réel correspond donc à date à $750 alors que la valeur planifiée reste à $800.

Quelles sont les composantes principales ?

La gestion de la valeur acquise est l'un des grands classiques de la gestion de projet, qui a vu le jour dans les années 60 au sein de la US Air Force. On retrouve d'ailleurs la même origine militaire à d'autres outils de gestion de projet comme VUCA.

La valeur acquise va vous permettre de faire un lien entre le travail réalisé et les coûts planifiés sur votre projet. Cette mesure, avec la valeur planifiée et le calcul de coût réel vous permettra de mesurer objectivement et quantitativement le succès de votre projet.

La valeur planifiée ou valeur budgétaire du reste à faire représente le budget alloué pour l'accomplissement d'un livrable de votre mandat. La somme des valeurs planifées pour tous les livrables correspond au budget total du projet.

Le troisième indicateur sera le calcul de coût réel, qui est le lien entre dépenses réelles et le travail accompli sur votre projet. Afin d'être cohérentes, ces dépenses doivent être assignées à un livrable du projet, avec une somme des dépenses liées aux livrables qui doivent être égales aux dépenses du projet au global.

En résumé, il faut garder à l'esprit que ces indicateurs doivent être interdépendant. Ce sont leurs relations qui vous aideront dans la gestion de vos projets. Par exemple, le coût réel doit être égal au budget établi dans la valeur planifié, ce lien indiquant l'état de santé de votre projet ainsi que le niveau de précision de votre planification.

Pourquoi la mesurer ?

Les différents pendants de la valeur acquise vont vous permettre de mesurer les écarts sur votre projet, et donc vous donner l'opportunité de trouver des mesures correctives.

Parmi les bénéfices de cette mesure, on en retrouve 3 principales :

Vous permettre d'agir rapidement

Pour permettre à votre projet d'être un succès, il va vous falloir identifier très tôt dans son cycle de vie les différences entre les coûts réels, les coûts planifiés et la valeur acquise.

Comment me direz-vous ? Une fois un écart identifié, vous serez capable de prioriser vos tâches plus facilement et de gagner en efficacité dans la phase d’exécution de votre projet. C'est bien là le cœur de l'analyse de la valeur acquise : vous donner les moyens de suivre vos projets plus efficacement. Entre l'analyse du pre-mortem et du post-mortem, vous aurez une vue opérationnelle de votre projet.

Améliorer votre productivité 

L'analyse de votre valeur acquise, c'est votre objectif en temps réel qu'il va falloir tenir et dépasser si l'on souhaite être ambitieux.

Outre les effets sur le moral de votre équipe, vous allez stimuler votre gestionnaire à tout mettre en oeuvre lorsque le budget est dépassé ou que la planification prend du retard. Idem lorsque le projet est en avance, ou en-dessous du budget prévu : on atteint alors autant d'étapes clés dans votre projet qui représentent autant de mini-succès à célébrer.

Vous permettre de prendre du recul

La valeur acquise c'est un peu la boussole en temps réel de votre projet. Vous allez pouvoir identifier au cours d'un mandat les périodes où les budgets sont dépassés (par exemple au lancement de celui-ci), l'impact de vos parties prenantes sur les délais ou encore les tâches les plus chronophages. 

Gardez en tête que ce sont autant de leçons qui vous permettront de mieux calibrer vos prochains projets et d'améliorer votre vision globale de la situation.